Villefranche:les cabines téléphonique bientôt rayées de la carte
Écrit par Administrator   
23-04-2014
 OrangeFaute de rentabilité, treize des quinze cabines téléphoniques que compte la bastide vont être démantelées d’ici décembre 2015, dont onze durant cette semaine.

Une page va se tourner à Villefranche dans l’indifférence générale. C’est en effet à partir de demain et durant toute la semaine, que va être démantelée une grande partie des cabines téléphoniques de la bastide. Élément incontournable du paysage urbain des années quatre-vingt, les cabines téléphoniques sont progressivement, mais sûrement,rayées de la carte, sacrifiées sur l’autel de la téléphonie mobile et de la sacro-sainte rentabilité. Tant pis donc pour les réfractaires du portable et autres nostalgiques de la cabine,qui, en plus d’offrir un toit pour téléphoner,a des tas d’autres fonctions,malgré ses parois vitrées.

Pour mémoire, le service universel de publiphonie fixe le nombre de cabine téléphonique à une dans les communes de moins de 1 000 habitants et à deux cabines dans celles de plus de 1 000. Deux cabines resteront donc en service dans la bastide qui en compte encore 15 aujourd'hui. Preuve qu’elles sont toujours utilisées, on y passe, selon Orange publiphonie, environs trois minutes de communication par jour et par cabine. À ce propos la commune s’inscrit légèrement en dessous de la moyenne nationale qui est de près de 4 minutes par jour et par cabine.

On est certes bien loin du temps où les cabines étaient prises d’assaut. Des files se formaient et les gens fatigués d’attendre qu’elles se libèrent n’hésitaient pas à taper aux vitres pour monter leur impatience. Sur les 15 cabines villefranchoises, 13 vont être supprimées d’ici décembre 2015, dont 10 cette semaine. Une 11e cabine installée dans la galerie marchande de l’avenue de Toulouse et relevant de la réglementation du parc commercial sera aussi déposée d’ici la fin du mois.

En ville, les cabines seront démontées à partir de mardi par l’entreprise bordelaise Sogetrel adjudicataire du marché national de la dépose des cabines (il faut compter environs deux heures par cabine), place Lescure, place de la Liberté, rue de La Gare, place Jean-Jaurès, route de La Baume (devant la sous-préfecture) et enfin deux cabines place Fontanges et trois cabines place de la République.

source: centrepresse du 21/04/14

Ecrire un commentaire